5- Systemes Performants

Share Button

Rénovation énergétique de son logement : UTILISER des systèmes performants : chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation, VMC …

Après avoir ISOLER son habitat, après l’avoir rendu étanche à l’air et avoir assuré une ventilation performante, le chauffage et/ou la climatisation pour son intérieur demande alors moins d’énergie.
Pour assurer ces fonctions, mettre en place des systèmes de chauffage performants. Idem pour la climatisation.
Il en va de même pour la production de l’eau chaude sanitaire : adopter un système à haute efficacité énergétique.
Un système performant est un système qui assure le meilleur rendement possible au regard de l’énergie qu’il consomme : le moins de perte possible.
Lors du changement d’un système, en adopter un qui fonctionne partiellement ou en totalité aux énergies renouvelables, de nombreuses solutions existent aujourd’hui. Notamment les systèmes utilisant l’énergie solaire, le bois ou la géothermie.

La meilleure économie d’énergie est celle que l’on ne consomme pas !!
Ne pas « surchauffer » son logement, ne pas « surclimatiser » son intérieur, ne pas gaspiller son eau chaude sanitaire.

En cas de projet de construction, optimiser au maximum l’orientation, l’emplacement et la forme du bâtiment dès la phase de conception afin de tirer profit des apports solaires gratuits pour les besoins de chauffage.

1- Chauffage :
Si cela est envisageable pour votre habitation, cibler un système qui utilisera une énergie renouvelable pour assurer la chauffe : un système solaire thermique (bien qu’une énergie d’appoint soit nécessaire dans la plupart des cas), une chaudière à bois voire un simple poêle à bois si votre logement est assez petit ou alors très bien isolé. Ou encore une pompe à chaleur géothermique, ou aérothermique, au meilleur COP possible (COP > 4).
Si votre logement n’est pas disposé pour profiter d’une énergie renouvelable pour son chauffage, l’utilisation d’une énergie « classique » sera alors nécessaire : gaz, fuel ou électricité. Si possible, opter alors pour l’énergie la moins polluante possible et pour le système au meilleur rendement possible. Exemple : en France, chaudière à condensation fonctionnant au gaz. Pour un autre pays où l’électricité est « plus » verte car issue de sources renouvelables, l’électricité peut être envisager comme moyen de chauffage.
Si vous envisagez d’utiliser un système électrique pour assurer le chauffage, opter alors pour une pompe à chaleur à fort rendement (COP > 4 au minimum).

Opter pour un matériel de très bonne qualité !
Assurer la maintenance régulière de vos appareils !
Mis à part la chaudière en elle-même, de nombreuses astuces existent pour grappiller de substantielles économies de chauffage : bon dimensionnement de la puissance nécessaire pour la chaudière, bon dimensionnement des radiateurs, type d’émetteurs de chaleur (chaleur douce ou forte), robinets thermostatiques, calorifugeage des tuyauteries au sous-sol si celui-ci n’est pas chauffé, chaudière programmable jour/nuit et absence/présence, thermostat relié à l’extérieur …

2- Climatisation :
Si un système de refroidissement est nécessaire pour assurer un bon confort dans votre logement, alors opter pour le meilleur EER possible. Si vous optez pour un système réversible, qui assure donc le refroidissement ou la chauffe selon les besoins, opter pour le meilleur EER et meilleur COP possibles. (EER, COP : coefficients de performance)
Opter pour un matériel de très bonne qualité !
Assurer la maintenance régulière de vos appareils !

3- Eau Chaude Sanitaire :
Au contraire du chauffage, il y a besoin d’eau chaude sanitaire tout au long de l’année et quelle que soit la qualité de l’isolation de l’habitation.
Si cela est envisageable pour votre habitation, cibler un système qui utilisera une énergie renouvelable pour assurer la chauffe de votre eau chaude : un système solaire thermique notamment (une énergie d’appoint est nécessaire dans la plupart des cas).
Sinon d’une énergie « classique » sera alors nécessaire : gaz, fuel ou électricité. Si possible, opter alors pour l’énergie la moins polluante possible et pour le système au meilleur rendement possible. Exemple : chaudière à condensation fonctionnant au gaz ou chauffe-eau thermodynamique (de très bon COP).
Opter pour un matériel de très bonne qualité !
Assurer la maintenance régulière de vos appareils !

Comme pour le chauffage, de nombreuses astuces existent pour grappiller de substantielles économies pour l’eau chaude sanitaire : bon dimensionnement de la puissance nécessaire pour la chaudière, calorifugeage des tuyauteries, mise en place d’un ballon de stockage ou non, dimensionnement et parfaite isolation si un ballon est mis en place, proximité du lieu de production de l’eau chaude et des endroits d’utilisation …

Conclusion: EXEMPLE de réalisation éco-responsable pour son habitat :
1- isolation parfaite de l’enveloppe de son habitation (toit, murs, fenêtres, portes, plancher bas)
2- pour le chauffage : système solaire combiné à un poêle/chaudière à granulés de bois
3- pour l’eau chaude sanitaire : idem ! système solaire combiné à un poêle/chaudière à granulés de bois.

En été et aux saisons intermédiaires, le solaire suffira pour assurer l’eau chaude sanitaire et la chaudière bois ne sera pas utilisé.
En hiver et aux saisons intermédiaires, la chaudière bois, ou le poêle à bois, assurera le chauffage de l’habitat et l’eau chaude sanitaire en complément du solaire.
Pré-requis : bonne orientation pour la pose des panneaux solaires thermiques, endroit de stockage pour le bois (granulés). Pilotage automatique des 2 sources d’énergie afin de lancer la chauffe par le bois si la solaire fait défaut au moment des besoins.

DDOM : Mon Logement Econome